Filigrane

La technique du filigrane est une des plus anciennes et des plus belles techniques de bijouterie.

C’est en Mésopotamie qu’on a retrouvé les premières traces de filigrane il y a environ 7000 ans. Le peuple sumérien en a crée les bases qui se sont ensuite étendues au Moyen Orient, en Egypte, puis jusqu’à l’Europe, spécialement du côté de la Méditerrannée.

On trouve des bijoux en filigrane tant dans les civilisations Egyptienne, Etrusque ou Grecques que dans les civilisations Romaine ou Arabe ainsi que dans certaines tribus africaines, comme en Ethiopie ou au Mali. En Suisse cette technique est encore utilisée pour fabriquer les fleurs des costumes traditionnels.

 

La technique du filigrane est un procédé très délicat qui exige une dextérité et une expérience de la matière bien particulière. Elle n’est maîtrisée aujourd’hui plus que par quelques maîtres artisans dans le monde, et est en voie de disparition.

Cette technique n’utilise que des métaux précieux et pur, l’or et l’argent en particulier. Ces métaux sont les seuls qui permettent d’obtenir des fils très fins en raison de leur faible température de fusion et de leur élasticité quand ils sont chauffés. Un gramme d’or ou d’argent permet d’obtenir plusieurs mètres de fil. Les fils sont ensuite torsadés , laminés puis entrelacés et soudés par les orfèvres pour obtenir de magnifiques pièces tout en dentelle.